Réservez vos cours particuliers avec Mrs Williams en visio !
Des progrès rapides grâce à plus de 800 pages de leçons, d'exercices et d'activités ludiques
  1. Mrs Williams' Classroom >
  2. Anglais et Dyslexie

Anglais et Dyslexie

Votre enfant est dyslexique ?

Vous redoutez le début de l’anglais au collège ?

Votre enfant commence tout juste l’anglais et est déjà en difficulté ?

Votre enfant n’en peut plus de l’anglais et ses difficultés vous semblent insurmontables ?

 

Mais que se passe-t-il ? Voyons cela d’un peu plus près !

En tant que professeur d’anglais, je suis forcément très souvent confrontée aux difficultés d’apprentissage de certains de mes élèves.

Les causes peuvent être diverses (peu ou pas de travail personnel, conflits personnels...) mais l’une des causes récurrentes est bien sûr la dyslexie.

 

 

Mais, en fait, qu’est-ce que c’est la Dyslexie ?

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) donne la définition suivante :

 

« La dyslexie est un trouble spécifique de la lecture. Il s’agit également d’un trouble persistant de l’acquisition du langage écrit caractérisé par de grandes difficultés dans l’acquisition et dans l’automatisation des mécanismes nécessaires à la maîtrise de l’écrit (lecture, écriture, orthographe…) ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour faire plus simple, la dyslexie est un trouble spécifique des apprentissages (TSA) tout comme ces sœurs dysphasie, dysgraphie, dyspraxie, et dyscalculie généralement regroupées sous le nom de « Dys ».  Elle est très souvent associée à une dysorthographie, c'est-à-dire une difficulté à produire un langage écrit sans faute d’orthographe.

La dyslexie est causée par une déficience au niveau de la zone cérébrale qui permet l’apprentissage du langage. Autrement dit, l’enfant dyslexique aura des difficultés à acquérir et à apprendre une langue.

Les troubles « dys » toucheraient 6 à 8% des enfants, alors si on ramène ce chiffre à l’effectif d’une classe, cela fait près de 2 enfants par classe.

 

De plus, la mémoire visuelle et auditive de l’enfant dyslexique ne sont pas de très bonne qualité : il est donc difficile pour lui de mémoriser et reconnaître les mots.

 

 

Pourquoi est-ce gênant dans l’apprentissage de l’anglais ?

En fait, ce n’est pas spécifiquement l’anglais qui pose problème à l’enfant dyslexique !

Il a tout autant de mal à apprendre sa langue maternelle que les langues étrangères.

Il faut en fait revenir au début du problème : c’est souvent à l’école maternelle ou à l’école primaire que le diagnostique est posé car l’enfant a du mal à apprendre à lire, à orthographier les mots correctement, à mémoriser l’orthographe en général. Il inverse des lettres à l’écrit et/ou à l’oral. Il a du mal à apprendre à lire et butte sur certains mots, inverse des syllabes.... Bref, l’apprentissage du linguistique est compliqué ce qui met l’enfant en difficultés dans ses apprentissages puisque l’école fait une part majoritaire à l’écrit.

Lorsque le diagnostique est posé, l’enfant passe par des séances d’orthophoniste, et d’autres spécialistes pour l’aider à faire face à ses difficultés.

 

Ensuite, il arrive au collège et doit apprendre sa première langue étrangère qui la plupart du temps est l’anglais. Après les premiers cours où l’enfant est tout excité d’apprendre une nouvelle langue vient la douche froide !!! Mais qu’est ce que c’est que cette langue où les lettres ne se prononcent pas comme le français, où les sons ne s’écrivent pas comme il en a l’habitude, où certains sons lui sont totalement étrangers et où il a beaucoup de mal à prononcer les mots !!!

Welcome to the English class!!!

 

 

En fait, il faut savoir qu’il y a 2 sortes de langues.

Les premières sont dites « régulières » car leurs graphèmes (l’écriture des sons) correspondent aux phonèmes (les sons eux-mêmes). Chaque son correspond assez bien à sa graphie.

C’est le cas de l’espagnol ou de l’italien, où les mots s’écrivent principalement comme ils se prononcent.

Ces 2 langues sont pour cette raison beaucoup plus faciles pour les élèves dyslexiques qui y trouvent facilement des repères.

A l’inverse, les langues anglo-saxonnes ou germaniques sont dites irrégulières car la correspondance graphème/phonème est complexe. Chaque son peut s’écrire de différentes manières.

Cela rend donc la lecture, l’écriture, la compréhension orale ou écrite très difficiles pour un élève souffrant de dyslexie.

 

Pour se représenter les choses d’une autre manière, encore plus édifiante, regardez ces chiffres !

L’italien compte 33 graphèmes (lettres ou associations de lettres) pour 25 phonèmes (sons).
Le français en compte 190 pour 35 phonèmes ce qui est déjà bien plus compliqué.

Mais le record est pour l’anglais avec 1120 graphèmes (c'est-à-dire 1120 associations possibles de lettres !!!!!!) pour 40 phonèmes !

 

Pour un enfant dyslexique qui vient juste de commencer à mieux maîtriser sa langue maternelle en arrivant au collège, il faut bien être réaliste : l’apprentissage de l’anglais est une épreuve !!!

Mais heureusement, si votre enfant et vous-même êtes prêts à relever le défi, alors tout se passera bien !

Il faudra simplement plus de temps mais aussi beaucoup plus de travail pour y parvenir mais rassurez-vous, OUI, les enfants dyslexiques sont tout à fait capables d’apprendre l’anglais et de s’exprimer dans la langue de Shakespeare !

J’ai tous les ans dans mes classes « Advanced English » des élèves dyslexiques qui ont su mettre en place des stratégies pour vaincre leurs difficultés et s’en sortent tout à fait honorablement ! 

Leurs aptitudes littéraires et cognitives ne sont que ralenties mais avec du travail et de la volonté, ainsi que le soutien de leur entourage, chaque enfant dyslexique peut y arriver.

 

Rejoignez-moi et j’aiderai votre enfant à reprendre pied en anglais !

 

S'abonner